• Admin

Obésité : la sédentarité plus fautive que la malbouffe


La sédentarité des Américains serait plus responsable de l'épidémie d'obésité enregistrée aux Etats-Unis au cours des 20 dernières années que leurs apports caloriques, selon une étude publiée dans The American Journal of Medicine.

Les femmes plus touchées que les hommes

Les chercheurs de l'Université Stanford, à l'origine de cette étude, ont analysé les données de la NHANES (National Health and Nutrition Examination Survey) des 20 dernières années, soit les données d'environ 90.000 personnes.

Sur la durée de suivi, le taux de personnes obèses a grimpé en flèche : de 25 à 35 % chez les femmes, 20 à 35 % chez les hommes. Même évolution pour le nombre de personnes ayant trop de graisse abdominale, paramètre que les chercheurs ont particulièrement suivi : la moyenne du tour de taille des américains s'est accru annuellement de 0,37% chez les femmes et de 0,27% chez les hommes.

L'obésité dite "abdominale" est caractérisée par un tour de taille supérieur à 88 centimètres pour les femmes et 102 centimètres chez les hommes.

HOMMES/FEMMES. Fait important : les femmes sont davantage touchées par l'inactivité que les hommes. Dans les années 1990, 19 % des femmes rapportaient une absence totale d'activité physique. Un chiffre qui passe à 52 % en 2010 (70 % chez les femmes afro-américaines et mexicaines, particulièrement touchées par l'obésité) ! Concernant les hommes, le nombre passe de 11 % à 43 % sur la même période. Bouger au quotidien pour être en meilleure santé Il se pourrait même que ce soit urgent. En effet, pour le Pr François Carré, cardiologue et médecin du sport, "si nous ne changeons pas d'attitude, pour la première fois de l'histoire de l'humanité, nous vivrons moins vieux que nos parents". De quoi frémir.5 millions de morts par an Alors, la sédentarité, fléau sanitaire du XXIe siècle ? C'est en tout cas ce que craint le médecin qui publie un livre au titre sans équivoque "Danger sédentarité" (Editions Cherche-Midi, coll. Documents 2013). Plus de 5 millions de personnes en meurent chaque année. Moins de la moitié des Français adultes atteindraient un niveau d'activité physique favorable à la santé (au moins trente minutes par jour d'activité selon l'Organisation mondiale pour la santé).Ne pas utiliser nos capacités physiques, c'est les perdreHeureusement, il n'est jamais trop tard pour (re)commencer à bouger et en retirer des bénéfices. Le Pr Carré le prouve avec six portraits d'hommes et de femmes, âgés de 12 à 70 ans, où chacun se retrouvera. L'idée : changer son mode de vie au quotidien en oubliant sa voiture pour de petits trajets, en descendant une station de bus ou de métro plus tôt, en montant les escaliers à pied... L'ouvrage donne des conseils sur les sports à privilégier en fonction de son profil et bat en brèche un certain nombre d'idées reçues. Avec ça, plus aucune excuse pour ne pas s'y mettre. Surtout que, comme le rappelle l'auteur, "ne pas utiliser nos capacités physiques, c'est les perdre".


10 vues

CONTACTEZ-MOI

MAIL:
POWERTRAINING@OUTLOOK.FR

TELEPHONE:
0664625681 (+33 FR)