Conditionnement opérant⁉️

L'apprentissage ''skinnerien'' repose sur deux éléments, le renforcement et la punition, pouvant chacun être soit positif soit négatif. Ces termes doivent être pris dans le sens précis du conditionnement opérant : Renforcement : Conséquence d'un comportement qui rend plus probable que le comportement soit reproduit de nouveau. Punition : Conséquence d'un comportement qui rend moins probable que le comportement soit reproduit de nouveau. Un renforcement ou une punition peut être soit :

Positif : Par l'ajout d'un stimulus agissant sur l'organisme. Négatif : Par le retrait d'un stimulus agissant sur l'organisme. Ainsi, il existe 4 types de conditionnement opérant : Renforcement positif : Procédure par laquelle la probabilité de fréquence d'apparition d'un comportement tend à augmenter à la suite de l'ajout d'un stimulus appétitif contingent à la réponse Ex: Ajout d'une récompense, félicitations... Renforcement négatif : Procédure par laquelle la probabilité de fréquence d'apparition d'un comportement tend à augmenter à la suite du retrait d'un stimulus aversif contingent à la réponse. Ex: Retrait d'une obligation, d'une douleur... Punition positive : Procédure par laquelle la probabilité de fréquence d'apparition d'un comportement tend à diminuer à la suite de l'ajout d'un stimulus aversif ou conséquence aversive contingente au comportement cible. Ex: Ajout d'une obligation, d'une douleur.. . Punition négative : Procédure par laquelle la probabilité de fréquence d'apparition d'un comportement tend à diminuer à la suite du retrait d'un stimulus appétitif. Ex: Retrait d'un privilège, d'un droit... Les différents types de récompenses, il existe deux sortes de renforçateurs (éléments de renforcement) : Renforcement primaire : Le renforcement répond directement à un besoin essentiel de l'individu. Ex: Nourriture... Renforcement secondaire : Le renforcement est un renforcement par un certain apprentissage fait au préalable. Ex: Jouet, argent... Les récompenses sociales : sourire, câlin, félicitations orales, attention de maman ou papa

Les activités intéressantes : activités réalisées par l’enfant de manière spontanée et régulière (regarder la télévision, faire de la balançoire…) Les récompenses intermédiaires : c’est le principe du bon point ! Cela peut être des points, des jetons, de l’argent, des gommettes autocollantes qui sont épargnés pour ensuite être échangées contre d’autres récompenses selon un barème préétabli.

La solution à l’impuissance acquise

La première solution serait de comprendre les raisons d’un échec, d’une situation déplaisante et de chercher de l’aide pour s’en sortir, dès son apparition, plutôt que de reproduire les mêmes comportements en espérant qu’il y ait une autre issue (ce qui ne se produira pas bien entendu). En montrant à une personne en difficulté comment s’en sortir et en l’y motivant, il est possible de l’apprendre à se défaire de situation d’abus ou déplaisantes pour elle. Il existe également des thérapies comportementales pour se défaire de l’impuissance acquise, basées sur le conditionnement classique. Le conditionnement classique permet de changer un comportement, et un certain nombre de techniques existent pour faciliter ce changement. Voici un petit aperçu de celles-ci: L’inondation : Cette technique expose les personnes qui ont peur d’un objet ou d’une situation, à la revivre intensément et rapidement. Elle est souvent utilisée pour traiter les phobies, l’anxiété et d’autres troubles liés au stress. Durant la thérapie, l’individu est empêché de s’échapper ou d’éviter la situation. Par exemple, une personne qui a la phobie des chiens sera exposée à un petit chien amical durant une longue période de temps durant laquelle il ou elle ne pourra pas fuir. Après des expositions répétés au chien durant lesquelles rien de mauvais ne s’est produit, la peur des chiens disparaît progressivement. La modélisation (qui existe également en PNL) : celle-ci permet à travers l’observation du comportement des autres de modifier ses propres comportements. Une personne timide par exemple pourrait observer comment une personne plus à l’aise socialement réagit avec son environnement et progressivement, s’accaparer quelques traits de caractères qui l’aideront à sortir de sa timidité. Toutes ces solutions permettent de prendre du recul sur cette impuissance qui bien qu’acquise, n’est pas une fatalité. Il ne tient qu’à nous de changer nos comportements pour faire évoluer notre vie !

NOUVEAUX POST
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

CONTACTEZ-MOI

MAIL:
POWERTRAINING@OUTLOOK.FR

TELEPHONE:
0664625681 (+33 FR)

Nom *

Téléphone *

Email *

Sujet

Message