top of page

Comment désactiver la pensée négative en 7 ÉTAPES💭

Alors, comment pouvons-nous éliminer cette pensée négative ?

En réalité, on ne peut pas complètement éviter la pensée négative. Parfois, les pensées négatives ne sont qu’une étincelle dans notre esprit. Quand cela arrive, nous devons en être conscient-e-s afin de pouvoir immédiatement les reconnaître et ainsi savoir quand nous pensons négativement.



Les stratégies suivantes vous permettront de désactiver la pensée négative et vous permettront de penser positivement.


1 Observez vos pensées : les pensées négatives sont généralement le produit de distorsions cognitives ou de schémas de pensée irrationnelle. Observez-les comme si vous étiez un-e spectateur-trice. Si vous ne les laissez pas s’emparer de votre esprit, elles se dissiperont, tout simplement. Acceptez vos pensées négatives et laissez-les aller.


2 Ré-envisagez chaque question que vous ruminez : les ruminations sont des schémas de pensées excessives. Quand on rumine une idée, on le fait en étant convaincu-e-s que l’on pourra résoudre quelque chose seulement en y pensant davantage. Quelque chose qui, en général, est inutile. Vous devez dégager ce qu’il y a de vrai dans vos pensées et dissiper ce que vous avez créé dans votre esprit avant de commencer à chercher une solution. Ne soyez pas surpris-e si après avoir éliminé cette idée, vous trouvez qu’il n’y a aucun problème, au-delà de celui que vous avez créé vous-même.


3 Activez-vous et agissez physiquement sur votre pensée : quand vous vous retrouvez envahi-e par une pensée négative, mettez-vous en mouvement. Changer la puce pour réveiller des pensées positives n’est pas si facile quand votre esprit est occupé à chercher la bonne manière de souffrir. C’est alors le moment de sortir faire une balade, d’aller courir, danser ou faire du yoga. Ne vous arrêtez pas pour penser – vous avez l’esprit très occupé -, laissez simplement votre corps prendre les rênes et porter votre esprit ailleurs.


4 Evitez ce qui déclenche chez vous des pensées négatives : une chanson, une image, une lecture, ce que vous voyez à la télévision, la compagnie de certaines personnes… Quand vous avez conscience des stimulations qui déclenchent chez vous des pensées négatives, évitez-les. Et, dans la mesure du possible, remplacez-es par d’autres qui réveillent en vous des sensations agréables. Ne vous martyrisez pas et ne compliquez pas les choses.


5 Entourez-vous de personnes positives et d’expériences agréables : si ce que vous voyez, ce que vous écoutez et ce que vous lisez est positif, si les gens qui vous entourent sont positifs, il sera plus facile de maintenir la pensée négative à distance. Tout déclencheur de pensée négative sera plus facile à désactiver si l’optimisme vous entoure.


6 Répétez les affirmations positives là où avant vous pensiez négativement : la pensée négative est généralement une habitude apprise. Ainsi, au lieu de vous laisser envahir par une pensée négative habituelle, prenez l’habitude de penser positivement dans ces circonstances.


7 N’oubliez pas que personne n’est parfait et allez de l’avant : il est facile de vous arrêter sur vos erreurs. Mais la seule chose que vous puissiez faire est d’en tirer des leçons et d’aller de l’avant. Rien ne va changer, aussi fort et souvent puissiez-vous ruminer. Et si ce qui réveille vos pensées négatives est une faiblesse ou une limite, concentrez-vous sur vos forces et sur vos vertus. Si vous ne pouvez pas, changez ce qu’il y a, tirez le meilleur parti de ce que vous avez.


Les pensées ne durent pas pour toujours...



Les pensées négatives sont fugaces et temporaires ; elles n’ont pas de réel pouvoir propre, mais elles peuvent faire beaucoup de mal si on leur donne l’opportunité de grandir. Une pensée n’a pas d’autre pouvoir que celui que vous lui donnez. Les pensées négatives gagnent une impulsion quand elles s’activent. Les désactiver après est une tâche difficile : ce n’est alors plus une pensée, nous vous parlons bel et bien ici d’une dynamique.


Chacun-e est responsable de la manière qu’iel a de gérer ses propres pensées. Peu importe pourquoi cette pensée a surgi : l’important, c’est que vous puissiez la chasser et générer un environnement adéquat pour que ce temps de pensées soit réduit. La clé passe par le fait de détecter ces pensées négatives avant qu’elles n’aient le temps de se renforcer dans votre esprit et de conquérir des alliés.

Kommentare


NOUVEAUX POST
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page